Journal le Lavalois

Historique

Le Lavalois, tel qu’il existe actuellement, est né de l’idée de Francine Vernac, alors conseillère municipale, avec l’aide de Luciana Tessolin et de Richard Amyot. Ils désiraient faire connaître le milieu aux nouveaux arrivants, à tous ceux qui avaient le goût de prendre racine et de s’impliquer. Ils croyaient également que les personnes de souche auraient tout autant plaisir à recevoir des nouvelles. Ils ont alors pensé qu’il serait intéressant d’avoir un outil de communication qui permette aux gens de s’exprimer et de savoir ce qui se passe dans leur communauté.

C’est grâce à leur ténacité et à leur implication que le premier numéro du Lavalois a été publié en janvier 1983. Il a été conçu et réalisé, avec les moyens du bord. Il contenait huit pages de nouvelles du milieu. Dans ce Volume 1, Numéro 1, on annonçait le début des travaux de rénovation du sous-sol de l’église pour bientôt, le festival NORD-IK avait élu sa reine: Martine Thomassin et l’épicerie de M. Adrien Girard avait été la proie des flammes.

En ce temps-là, les bénévoles assumaient toutes les tâches: collecte des articles, rédaction et correction de ces derniers, couverture des actualités, recherche de commanditaires, prise des photos et leur développement, etc. Peu de gens réalisent toute l’implication qu’exige un journal communautaire pour les bénévoles.

C’est avec nostalgie qu’on se remémore ces années difficiles, un peu comme on se rappelle son adolescence. On avait bien peu de moyens, à cette époque, mais la passion, l’enthousiasme et l’énergie nous portaient en avant. Et c’est cette énergie sans cesse renouvelée qui nous a permis de continuer. 
Nous devons, cependant, une fière chandelle à la municipalité de Ste-Brigitte-de-Laval pour cette performance exceptionnelle. Ils nous ont secondé et épaulé et ce, à tous les points de vue. La liberté d’expression dont nous avons toujours joui s’est révélée très précieuse. Quant aux bénévoles qui ont posé des gestes pour participer à cette réussite, ils ont beaucoup de mérite. Ils ont contribué à bâtir un lien et une fierté chez les résidants de Ste-Brigitte, et la fierté est un ingrédient essentiel au sentiment d’appartenance à sa communauté. Merci à tous et souhaitons que notre journal vive encore longtemps.

Un journal numérique...

Au fil des ans, des ordinateurs plus performants ont été acquis, de nouveaux logiciels ont été installés et Internet a fait son apparition. L’informatisation et la numérisation des photos ont été mises en marche, et grande joie, on s’est enfin installés dans un nouveau local chez Mme Aline Fortier. Notre journal venait de passer à l’âge adulte. Il avait atteint 40 pages et même parfois plus… On y a vécu de bien belles années.

En 2010, on déménage dans un local permanent, au 418 Ave Ste-Brigitte et en janvier 2012, notre journal passe du format magazine au format tabloid. Nous produisons aujourd’hui, un mensuel de 28 pages, tout en couleur,  un journal à la mode et dont nous sommes très fiers.

Les bénévoles qui ont participé à cette réussite ont beaucoup de mérite. Ils ont contribué à bâtir une fierté chez les résidants de Ste-Brigitte et la fierté est un ingrédient essentiel au sentiment d’appartenance à sa communauté.

Merci à tous et souhaitons que notre journal vive encore longtemps.

Publicités