Journal le Lavalois

Usine à cannabis

Usine à cannabis

Mentionnons d’entrée de jeu qu’il n’y a pas pour l’instant de projet concret pour la construction d’une usine de transformation de cannabis à Sainte-Brigitte-de-Laval. On sait cependant qu’une entreprise spécialisée en ce domaine s’est informée sur la disponibilité d’un emplacement pour une éventuelle implantation d’une usine. Le présent article a pour but de vous présenter les avantages et les inconvénients de ce type d’entreprise.

Selon certaines études, la légalisation de la marijuana a permis au Canada de devenir un chef de file mondial de cette production. Une occasion d’affaires pour les entrepreneurs et une source de revenus très intéressante à la fois pour les gouvernements provincial et fédéral. Plusieurs municipalités ont également emboîté le pas pour accueillir des producteurs sur leur territoire afin de récolter des taxes substantielles.  

Un des objectifs de cette légalisation était de diminuer les activités dites criminelles et de garantir une meilleure qualité des produits. Au chapitre des avantages de la production de cannabis, on peut également ajouter la création d’emplois.

Les défis

La production de marijuana n’est pas sans avoir d’impacts sur l’environnement et l’entourage.

Des résidants de plusieurs municipalités québécoises et ontariennes dénoncent la pollution lumineuse  engendrée par les lumières favorisant la croissance des plantes dans les serres. L’utilisation de lumières DEL permettent de produire à l’année et compensent le manque d’éclairage naturel particulièrement en hiver. Des faisceaux de lumières orangés, violets, jaunes peuvent être vus à plusieurs kilomètres de distance; on parle d’une circonférence pouvant aller jusqu’à 15 et 20 kilomètres autour des serres, dépendant de la météo. Vu de loin, on pourrait même croire que c’est toute une ville qui s’est érigée. Fini les cieux étoilés, les beaux clairs de lune, les aurores boréales, les étoiles filantes.

Cet éclairage artificiel crée selon Bernard Lassier, professeur de biologie et de sciences de l’environnement au cégep Garneau, un piège écologique. Les papillons de nuit croient avec cette lumière que c’est le jour et ils cessent leur activité de pollinisation d’où  un impact important sur toute la chaîne alimentaire.

De plus, trop de lumière suspend la production de mélatonine entraînant par le fait une difficulté à dormir, voire créer de l’insomnie.

Bien que la réglementation fédérale stipule que les titulaires d’une licence fédérale doivent assurer dans les zones où du cannabis est présent une filtration suffisante de l’air pour empêcher les odeurs de s’échapper, si le règlement n’est pas suivi à la lettre, des émanations très désagréables peuvent être perçus jusqu’à cinq kilomètres à la ronde, et ce, même en hiver. Par journée chaude et humide, selon les résidants de la ville de Pelham en Ontario, il est impossible d’ouvrir les fenêtres car l’odeur ressemble étrangement à celle de la mouffette. La Ville a d’ailleurs interdit toute nouvelle industrie et tout agrandissement.



Finalement, la gestion des déchets des usines de cannabis amène également une préoccupation importante. Les producteurs ont seulement besoin de la cocotte du plan. Ils jettent tout le reste : feuilles, tiges, racines ainsi que la toute production qui ne répond pas aux normes de Santé Canada. En 2020, juste au Canada on parle de la possibilité de générer 6 000 tonnes de ces déchets.

Des mesures à prendre

Les municipalités qui souhaitent accueillir des producteurs de cannabis doivent être très vigilantes et poser des conditions très fermes avant la construction de l’usine car il est plus difficile de contraindre lorsque toute l’installation est complétée.

Pour diminuer la pollution lumineuse, certaines villes exigent la mise de rideaux pour limiter les faisceaux lumineux.

Concernant la production de déchets, des études sont actuellement en cours pour les utiliser comme litière pour chats. Il n’en demeure pas moins qu’une très grande quantité de déchets est générée.

Pour les odeurs, il est très important de s’assurer que la ventilation respectera les normes.

Publicités