Journal le Lavalois

Science et caca

Science et caca

Nous osons très peu parler de nos excréments pourtant le programme de Nature of Things y a consacré toute une heure.

En guise d'introduction, on présente les résultats d'une analyse dans une résidence.  Au départ, toute la maison a été nettoyée et désinfectée.  Une semaine plus tard, une spécialiste est venue prendre des échantillons et devinez quoi?  On a retrouvé les bactéries fécales sur les murs et le plancher de la chambre de bain, sur les brosses à dents, sur les écrans des téléphones cellulaires, sur le frigo, etc.  À chaque fois que nous actionnons le mécanisme de la toilette, des bactéries sont éjectées et se déposent un peu partout.  On aurait avantage à fermer le couvercle de la toilette avant d'éjecter son contenu et à se laver les mains avec du savon et de l'eau chaude pendant environ 30 secondes.

 

On aborde également la pertinence de prendre des produits pour nettoyer nos intestins.  Selon les spécialistes, ce n'est absolument pas nécessaire. Notre système sait très bien le faire seul et de plus la prise de ces médicaments peut endommager les reins et autres organes.  Autre croyance démentit, la fréquence d'évacuation des selles n'est pas nécessairement 1 fois par jour.  Elle varie selon les individus de 3 fois par semaine à trois fois par jour.

Finalement, croyez-le ou non, on peut boire de l'eau extraite à partir de nos excréments.  Je ne suis pas certaine que j'essaierais mais semble t-il que c'est une voie d'avenir.  On retire et traite la partie liquide et conserve la partie solide pour faire de l'engrais naturel.  Il est également possible de faire de l'électricité avec les excréments d'animaux.  Si vous voulez mon avis, je suis davantage partisane pour la 2e option. 

 

 

 

 

Publicités