Journal le Lavalois

Connaissez-vous la valeur de vos biens?

Connaissez-vous la valeur de vos biens?

La majorité des personnes ont des assurances pour couvrir la valeur de leurs biens en cas de vol ou de sinistre. Cependant peu de gens savent la valeur de l’ensemble de leurs avoirs.

On devrait tenir à jour un inventaire de l’ensemble de nos biens en dressant une liste des tous nos objets, nos meubles, nos vêtements, nos bijoux, etc. Les assureurs nous recommandent d’inscrire pour chaque item la marque, le modèle, le numéro de série, la date d’achat, la valeur à neuf et de conserver les factures. C’est un travail ardu mais indispensable en cas de  malchance. 

Vous pouvez trouver un formulaire sur Internet pour vous aider: infoassurance.ca/fr/assurance-habitation/s-assurer/inventaire-des-biens.aspx etc. Il est important de conserver votre liste papier ou électronique hors de votre domicile.  Une bonne suggestion consiste à l’envoyer à un membre de votre famille.

Les photos ou les vidéos de votre demeure et de l’inventaire de vos biens sont également des documents importants qui peuvent s’avérer très utiles lors d’une réclamation. En cas de sinistre, ce sont ces documents qui vous permettront de faire une réclamation qui correspond à la valeur réelle de vos biens. 

Revisiter nos polices d’assurance

Tenir un inventaire à jour permet également de bien cibler notre besoin lors la révision de nos polices d’assurance. Le fait de renégocier avec notre assureur en ayant au préalable obtenu des prix chez les concurrents permet souvent de sauver des dizaines voire des centaines de dollars. De plus, on peut revoir les montants, les augmenter ou les diminuer selon l’évolution de notre situation.

Valeur à neuf ou valeur au jour du sinistre

La valeur à neuf correspond au prix de remplacement du bien tandis que la valeur au jour du sinistre équivaut au prix d’achat moins la dépréciation. Il est important de vérifier laquelle de ces options vous avez choisie. 

Évidemment le prix du contrat d’assurance varie en fonction du choix  concernant le montant qui sera alloué lors de la réclamation; ça coûte plus cher d’être assuré pour la valeur à neuf. 

Réclamer ou non

Dans certains cas il est préférable de ne pas réclamer à votre assurance. À titre d’exemple, lorsque  le montant que vous pouvez demander n’est pas beaucoup plus élevé que le montant de la franchise. Le but est d’éviter de faire augmenter la prime et d’avoir un dossier qui joue contre vous lors du renouvellement.  

  

Publicités