Journal le Lavalois

Actualités municipales

Actualités municipales

1)    Finances publiques

Dans la présente édition du journal, vous pouvez prendre connaissance des faits saillants de l’exercice financier 2019 de la ville de Sainte-Brigitte-de-Laval qui s’est soldé par un surplus budgétaire de près de 84 000 $.

Mme Ariane Tremblay, directrice du Service des finances et trésorière a fourni des explications qui méritent que l’on s’y arrête.

La Ville a bénéficié en 2019 de revenus supplémentaires de 362 000 $ dûs en grande partie à la vigueur de la construction domiciliaire.

Elle a par ailleurs fait face à une augmentation de dépenses de 279 000 $ principalement attribuables aux conditions météorologiques de l’hiver 2019. En effet, l’achat de sel et de pierre salée ainsi que le transport de la neige ont généré plus de 200 000 $ de dépenses additionnelles.

Projection pour l’année 2020

 

Mme Tremblay a indiqué que la pandémie a eu jusqu’à maintenant un impact non négligeable sur le budget de la municipalité.


Malgré les mesures qui ont été mises en place pour réduire les dépenses, elle évalue que la Ville devra faire face à un manque à gagner de l’ordre de 180 000 $.

Le ralentissement des activités de construction, les mesures d’assouplissement mises en place pour le paiement des taxes municipales, des investissements en matière d’hygiène et d’équipement pour permettre le télétravail, voilà des éléments qui expliquent la situation financière actuelle.

2)    Limites de vitesse

Mme Édith Couturier, conseillère municipale du district 6 et responsable du comité de circulation, a annoncé la création d’un groupe de travail qui aura pour mandat de préparer un plan d’intervention global en matière de gestion de la vitesse à Sainte-Brigitte-de-Laval. Elle a invité les citoyens intéressés à faire partie de ce groupe à communiquer avec elle à l’adresse courriel suivante : ecouturier@sbdl.net.

Elle a aussi annoncé que des changements de limites de vitesse, à partir du 475, avenue Sainte-Brigitte nord, auront lieu dès cet automne, tout en précisant que la nouvelle limite n’avait pas encore été arrêtée.

La conseillère du district 6 a par ailleurs précisé qu’il n’était nullement question d’installer des dos d’âne permanents pour limiter la vitesse. « Mes collègues et moi sommes régulièrement interpellés sur les excès de vitesse, mais je tiens à rappeler que ce sont les personnes qui prennent place derrière le volant qui sont, d’abord et avant tout, responsables de leur comportement sur la route » a-t-elle souligné.

3)    Entente avec les cols bleus

Les cols bleus de la municipalité ont voté le 13 juillet dernier en faveur d’une nouvelle convention collective.

Il s’agit de la dernière entente à intervenir avec les employés de la Ville puisque les cadres, les cols blancs et les pompiers ont déjà ratifié de nouvelles conventions collectives d’une durée de six ans.

Publicités