Journal le Lavalois

Relais motoneige à Sainte-Brigitte-de-Laval

Relais motoneige à Sainte-Brigitte-de-Laval

Le Resto-Bar Alpin offrira dès cet hiver un relais aux motoneigistes. M. Gabriel Lemieux, président de l’Association des motoneigistes de l’Arrière-Pays, et M. Daniel Parent, l’un des associés du Resto-Bar Alpin, en ont fait l’annonce officielle le 23 novembre dernier devant une centaine de membres du club.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle, non seulement pour les membres de notre club mais aussi pour tous les adeptes de la motoneige qui pourront bénéficier des services de stationnement et de restauration qui 

M. Lemieux.

Un sentier balisé, entretenu par l’Association, empruntera le terrain de golf et par la suite des terres privées pour finalement accéder aux pistes régionales et au réseau de sentiers Trans-Québec.

« L’Association des motoneigistes de l’Arrière-Pays, qui a été créée en 1993, regroupe 1500 membres. Elle dispose de trois dameuses et autant de grattes pour assurer l’entretien de ses 175 km de pistes qui parcourent les municipalités de Lac-Beauport, Stoneham, Sainte-Brigitte-de-Laval, la Seigneurie de Beaupré et une partie de la réserve faunique des Laurentides jusqu’à l’Étape. 

Notre association est dynamique et en constante évolution et nous avons la chance de pouvoir offrir, année après année, des sentiers en excellente condition. 

La quantité de neige ainsi que l’implication remarquée de nos bénévoles permettent aux motoneigistes de pouvoir pratiquer leur sport parfois jusqu’à la mi-avril, comme ce fut le cas en 2017 » a souligné M. Lemieux.

Une étude réalisée en 2015 par le Conseil canadien des organismes de la motoneige (CCOM) évalue à 3,1 milliards de dollars les retombées économiques directes et indirectes engendrées annuellement par l’activité de la motoneige au Québec.

On n’a qu’à penser à la fabrication, la vente, l’entretien des équipements liés à la motoneige, les services d’hébergement, de restauration, d’essence pour bien mesurer l’ampleur de ces retombées économiques.

D’autres éléments méritent d’être soulignés en ce qui a trait à la pratique de la motoneige au Québec. Il faut d’abord souligner le travail bénévole effectué par les membres des conseils d’administration des 200 clubs membres de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec et aux bénévoles qui consacrent chaque année des milliers d’heures à l’entretien du réseau des sentiers de motoneige.

La collaboration des propriétaires fonciers qui acceptent d’accorder un droit de passage aux motoneigistes est aussi un élément essentiel. C’est grâce à ces gens qu’ils peuvent traverser ce magnifique territoire et pratiquer leur sport préféré.

 M. Daniel Parent a d’ailleurs tenu à souligner et surtout remercier les dirigeants du Club de golf Alpin et les propriétaires fonciers qui ont permis au Resto-Bar Alpin de devenir un relais pour les motoneigistes. 

Publicités