Journal le Lavalois

Grand merci, Chef Tremblay

Grand merci, Chef Tremblay

Les membres du Service de la Sécurité publique se souviendront longtemps de cet hommage émouvant rendu au Chef Tremblay.

 

Le samedi 28 septembre 2019, M. Yvan Tremblay, directeur adjoint au Service de la sécurité publique, a vécu une journée bien particulière et émouvante. Il s’agissait en effet de son dernier quart de travail après 63 ans de loyaux services.

Cet événement a été souligné de façon magistrale par le directeur, M. Moïse Mayer, et les membres du Service de la sécurité publique.

C’est à bord d’un camion de pompier que le Chef Tremblay s’est rendu à son lieu de travail et il ne s’attendait sûrement pas à recevoir autant de témoignages de reconnaissance.

Au-delà de la fête, le travail des pompiers et premiers répondants demeure la priorité. À 11 heures, un appel logé au 911 amène, le directeur M. Mayer, le Chef Tremblay et des membres de l’équipe à se rendre à une maison où un jeune garçon s’est aspergé accidentellement de poivre de cayenne. Le gaz lui a causé des brûlures sur un bras et la poitrine. Les parents alertés par les cris de l’enfant accourent au sous-sol et ils sont immédiatement incommodés, par des irritations à la gorge et aux yeux.

Présent sur les lieux, j’ai pu constater le savoir-faire et le professionnalisme des membres de la sécurité publique. On prodigue les premiers soins à l’enfant, sécurise les lieux, identifie le produit nocif avant de le mettre hors-circuit. Ne voulant prendre aucune chance avec la santé de l’enfant, on choisit finalement de faire appel aux ambulanciers qui l’amènent à l’hôpital.

Retour à la caserne pour le Chef Tremblay où l’attendait de belles surprises, soit la présence de son épouse, Mme Marcelle Auclair et de M. Claude Côté, directeur de la sécurité publique, de 1976 à 2015, accompagné de sa conjointe. Beaucoup de souvenirs ont été évoqués par les deux hommes qui ont un profond respect l’un pour l’autre. Après le dîner avec la famille des pompiers, ponctué par d’autres interventions, allait suivre une cérémonie empreinte d’une reconnaissance toute particulière envers M. Tremblay.

Le chef Mayer lui a d’abord remis un chapeau de pompier signé par les membres du Service de la sécurité publique. Levant les yeux vers le toit de la caserne, le Chef Tremblay a pu voir une banderole  portant l’inscription suivante :  Yvan Tremblay, 29 (son numéro de matricule) 1956-2019. Le Chef Tremblay a répondu aux appels radio des casernes de Stoneham, de Lac-Beauport ainsi que de la centrale 911 de la Chaudière-Appalaches qui tenaient à lui souhaiter bonne retraite.

 

Après les prises d’une photographie de groupe et une photographie avec chacun des membres présents du Service, l’heure de retour à la maison était arrivée. Une haie d’honneur a été formée et les membres du Service, au garde à vous, ont salué le Chef Tremblay qui a pris place dans le camion récemment acquis par la Ville.

Un homme entier

Durant toute la journée du 28 septembre, M. Yvan Tremblay est demeuré en contrôle de ses émotions. Une force de caractère qui lui a permis durant ses 63 ans de travail de faire face à des incendies majeurs, des inondations et des événements parfois tragiques à titre de premier répondant. Il préfère d’ailleurs ne pas relater ces événements par respect pour les familles qui ont vécu ces drames.

Son choix de devenir pompier volontaire à 17 ans révèle son besoin d’être au service du public puisque les pompiers volontaires n’étaient pas rémunérés à l’époque. Il a durant toute sa carrière suivi des cours de formation et détient même un certificat de l’Université Laval en matières dangereuses dont il est très fier.

Il a tenu à souligner la patience et la complicité de son épouse, Mme Marcelle Auclair. « Sans son appui, je n’aurais pu vivre toutes ces belles années à la sécurité publique puisque je devais m’absenter régulièrement » souligne-t-il.



Le couple a d’ailleurs fêté leur 59e anniversaire de mariage le 1er octobre dernier et ils sont très fiers de leur famille qui compte quatre enfants, dix petits-enfants et six arrière-petits-enfants.

Reconnu pour son franc-parler et son sens de l’humour, M. Tremblay aime bien taquiner et il rit de bon cœur lorsque les personnes qu’il taquine réagissent. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il a notamment tenu une épicerie et conduit des autobus scolaires durant 40 ans. Les enfants qu’il a véhiculés durant leur enfance sont devenus parents et leur progéniture a, à son tour, été conduite à l’école par Yvan.

Le 28 septembre 2019 restera à jamais marqué dans la mémoire du Chef Tremblay et celle de l’équipe du Service de la sécurité publique. Un hommage riche en émotions pour un homme qui le mérite pleinement.

Bonne retraite Chef Tremblay

 

Ils ont travaillé longtemps ensemble :
M. Claude Côté, M. Tremblay, M. Gérard Thomassin et M. Daniel Faucher.

Publicités