Journal le Lavalois

Une tradition à préserver

Une tradition à préserver

Quand septembre se pointe le bout du nez, les membres du conseil d’administration, les directeurs musical et artistique ainsi que les choristes de notre chorale l’Écho des Montagnes s’investissent pour la création des nouveaux spectacles de l’année dont celui de Noël prévu pour le premier dimanche de décembre. Rien n’est laissé au hasard. Le choix de la programmation est minutieusement conçu, l’orchestration des voix pour créer l’harmonie vocale, les décors et les costumes pour plaire à l’oeil.   

Pour ce beau dimanche, dans les foyers, grands et petits se préparent, année après année, pour assister à ce concert qui a fait ses preuves. On se pomponne, on s’endimanche. Si je me fie à l’heure d’arrivée des spectateurs et à leur nombre impressionnant (presque 300 personnes), il y a un engouement certain et de la fébrilité dans l’air.  

Après avoir assisté au concert, plusieurs familles choisissent de partager un bon repas; magnifique façon de débuter cette belle période des fêtes.

Le répertoire choisi cette année a suscité de la gaieté, de la légèreté et de l’entrain dans l’assistance. Un beau mélange de chansons connues nous incitaient à fredonner tandis que d’autres captaient toute notre attention. 

Ma palme d’or va à " Noël d’Ukraine ". Waouh ! Quelle belle pièce et quel arrangement musical ! Toutes les voix se sont unies dans une parfaite harmonie. D’ailleurs en parlant des voix, tout au long du spectacle, tous les pupitres nous ont démontré leur puissance, leur intensité, leur bonheur de chanter. Les visages étaient rayonnants, on sentait que ça venait du coeur.  

J’aimerais quand même souligner de façon particulière la plus grande présence de la gent masculine dans la chorale. 

Le spectacle de Noël a cette particularité qu’il nous plonge dans nos souvenirs d’enfance. Pour Lucille, vice-présidente et choriste-présentatrice, c’est le patinage au son de la musique en compagnie de son amoureux, pour moi c’est de me revoir petite fille émerveillée devant mon oncle violoneux qui interprétait " Nos vieilles maisons ".              

Voici quelques commentaires que j’ai recueillis à la fin de notre divertissement musical : 

- « J’ai tellement aimé ce spectacle, j’ai été habitée par la joie tout au long. » 

- « C’est plus fort que moi, j’ai été ému  du début à la fin. »  

- « Ce n’est plus la même chorale, ils  s’améliorent à chaque fois. »  

- « C’était beau, vraiment beau. »  

- « Ça faisait plusieurs années que je n’étais pas venue et je suis impressionnée. »

- « Mon Dieu, que de beaux talents ! »  

En terminant, Lucille a souligné le besoin d’envoyer de la paix dans l’univers. Le concert en soi est à mon avis un message de paix, un moment privilégié où l’amour règne, où chacun se laisse toucher intérieurement. 

De là l’importance de préserver cette belle tradition qui nous apporte bien-être, réconfort et, de surcroît, la complicité familiale et amicale. 

Merci à notre chorale, plus vivante et inspirante que jamais.

Publicités