Journal le Lavalois

Chemin de Compostelle - Hôpital Bagnères-de-Bigorre

Chemin de Compostelle - Hôpital Bagnères-de-Bigorre

L'état de santé de Marcel n'allant pas vers une rémission, nous nous sommes présentés à l'hôpital de Bagnères-de-Bigorre vers 10 heures ce matin.  Le temps que j'aille remplir la paperasse , de revenir et il était  déjà pris en charge, soluté déjà installé.   (semble t-il que ce n'est pas toujours aussi rapide). 

Le diagnostic tombe vers 12.00 hres:  pneumopathie droite, insuffisance rénale aigue, hyponatrémie (sodium trop bas dans le plasma).  Il doit être hospitalisé quelques jours.   

Depuis déjà quelques jours je tentais de rejoindre les assurances mais je me suis toujours buté à un mur.  J'ai bien un numéro à frais virés mais personne ici ne peut m'expliquer comme ça fonctionne. Ma solution de rechange:  ma fille Émilie pour faire l'intermédiaire et ça marche. 

De 10 hres à 18 hres je fais la navette entre l'hôpital et l'appartement car je n'ai pas internet à l'hôpital.  D'abord répondre aux questions des assurances pour lesquelles je n'ai pas forcément de réponse, faire remplir un formulaire de consentement, etc. Ensuite, les responsables de l'admission m'apostrophent.  Elles sont inquiètes car une hospitalisation c'est vraiment dispendieux:   environ 400 euros par jour donc plus 600 $ et ce sans compter les soins.  Elles veulent des garanties de la part des assurances - garanties que je n'ai pas moi-même. 

Savez-vous, je plus aussi fatiguée que ma journée de 32 km à pied mais Marcel est entre de bonnes mains et il devrait ce rétablir d'ici 24 à 48 hres selon la médecin.  Hourra!

 

 

Publicités